La thématique de l’année 2016 permettra un regard sur le passé, le présent et le futur.
La problématique est inspirée par l’actualité politique des rapprochements des régions, par l’actualité écologique, par l’actualité sociale, les cartes révèlent les idées religieuses, politiques, économiques, scientifiques et artistiques. Porteuses des mentalités, elles évoluent dans le temps et les collections patrimoniales et actuelles et offrent une belle matière de réflexions.

Les cartes n’apportent-elles pas la beauté des mondes au premier regard puis au second regard de multiples questionnements sur la conception de ces mêmes mondes ? Existent-ils ? Comment les lire ? Qui les a créés ? Pourquoi ? En 2016 peut-on encore concevoir une terra incognita, des antipodes, voire des zones invisibles ou un jardin d’Eden ?

Les documents ou les objets, les textes et les illustrations, construisent des représentations de pouvoirs et dévoilent des pratiques. Mappemondes, planisphères, globes révèlent les occupations des sols, les déplacements, les transformations tout en étant eux-mêmes des systèmes à décoder. Les Patrimoines écrits : Voyages en Bourgogne-Franche-Comté 2016 engagent à décrypter les couleurs, les lignes, les symboles, à repérer les messages et leurs détournements plastiques, à apprécier les invitations littéraires, à admirer des partitions abstraites de l’Antiquité à nos jours.
Calendrier des événements et expositions.
Télécharger le programme complet des Patrimoines écrits 2016 pour la Franche-Comté.

Restitution des formations et expositions

- Journée d'étude : Cartes en plans en services d’archives et bibliothèques
Cette journée à destination d’un public d’archivistes, de bibliothécaires, de chercheurs, de restaurateurs a eu lieu le 20 octobre aux Archives départementales du Doubs à Besançon.
Programme complet de la journée.
Interventions de Nadine Gastaldi, conservateur général du Patrimoine, chargée de mission Cartes et Plans, Direction des Fonds aux Archives nationales :
- Les cartes et plans et leur statut légal ;
- Analyse d'une carte coup de coeur : "La carte du Théâtre de la Guerre en Italie et dans les Alpes…" par Bacler d’Albe, Milan, 1798.

- Entretien avec Xavier Fourt, Bureau d'études
Retrouvez sur le blog de la médiathèque de l'Espace multimédia gantner un entretien avec Xavier Fourt suite à la conférence Qui est Bureau d'études, Collectif d'artistes ? qui s'est déroulée à l'école d'art Gérard-Jacot de Belfort le 24 novembre 2016 dans le cadre des Patrimoines écrits : Voyages en Bourgogne Franche-Comté 2016.


- Exposition : Trésors à la page : De Belfort aux contrées de l'imaginaire
Exposition conjointe des archives municipales et de la bibliothèque municipale de Belfort présentée à l’occasion de la manifestation Patrimoines écrits : Voyages en Bourgogne-Franche-Comté. Découverte de l'évolution de la ville de Belfort à travers les cartes, les plans et les siècles.
Retrouvez virtuellement sur le site de la bibliothèque municipale le volet Archives municipales de cette exposition.
Télécharger le livret d'exposition.

Conférences, formations et journées d'étude

L’agence ACCOLAD propose en partenariat avec les structures culturelles participant à la manifestation plusieurs conférences et formations sur l’ensemble du territoire franc-comtois.

Programme complet des conférences et formations

- Les "tibériades", cartes des limites de la Franche-Comté au début du XVIIe siècle
Samedi 8 octobre à 14 h 30, Bibliothèque municipale Salins-les-Bains
Paul Delsalle, chercheur associé de l’Université de Franche-Comté.
Au début du XVIIe siècle, le comté de Bourgogne appelé couramment "Franche-Comté" était une province entièrement enclavée car elle dépendait des Pays-Bas. Les différends frontaliers concernaient principalement les limites avec le duché de Bourgogne appartenant à la France.
De nombreuses enclaves subsistaient et beaucoup de villages étaient revendiqués par plusieurs souverainetés. Des députés de chaque pays eurent pour mission de régler ces différends frontaliers. Pour cela, des enquêtes furent menées sur le terrain et des cartes dites "tibériades" furent levées. Le groupe de recherches "Franche-Bourgogne" a entrepris l’édition intégrale de ces cartes et des documents archivistiques qui s’y rapportent car ils présentent un immense intérêt.

- Toutes les cartes sont fausses !
Samedi 5 novembre à 14 h 30, Bibliothèque municipale Louis-Garret, Vesoul
Par Guillaume Kuntz, responsable de projet - Le Pavillon des sciences Centre de Culture Scientifique de Franche-Comté Montbéliard.
La Terre n’est pas plate ! Et lorsqu’il faut dessiner une carte, le problème est toujours le même : une sphère (comme la Terre) ne peut s’aplatir sans déformation. C’est fort de ce constat que les cartographes, fins mathématiciens par obligation trichent depuis toujours pour créer des cartes. Ils ont dû inventer des méthodes de "projection cartographique" qui sont adaptées aux besoins de l’utilisateur de la carte, mais qui faussent obligatoirement notre vision du monde. Cette conférence-animation, à base de jus d’orange, propose un aperçu du travail du cartographe et des cartes étonnantes qui en découlent. Avec confrontation et analyse des cartes anciennes des XVe, XVIe siècles des collections patrimoniales.

- Frontière politique, frontière symbolique. La perception fluctuante de la "ligne bleue des Vosges" par les associations de montagne alsaciennes (1871-1914)
Lundi 7 novembre à 18 h 30, Maison de Quartier du centre ville Belfort
Par Sébastien Stumpp, maître de conférences à l’Université de Picardie Jules Verne, présentera les travaux menés avec Julien Fuchs, maître de conférences à l’université de Bretagne occidentale, tous deux historiens en UFR Sport et éducation physique.
Entre 1871 et 1914, la frontière politique entre France et Allemagne se déplace du Rhin vers les Vosges. Ce massif prend dès lors une nouvelle signification pour les Alsaciens, dont le territoire est annexé à l’Allemagne. Il constitue en effet pour ces populations une limite à la fois distinctive, leur permettant de revendiquer une singularité culturelle (une "identité alsacienne"), et intégrative, parce qu’il est aussi ce qui lie l’Alsace à la France et préserve donc la région des tentatives d’assimilation à l’Empire allemand. La manière dont les associations de montagne locales, qui promeuvent la randonnée pédestre et le ski, appréhendent cette frontière montre bien que la "ligne bleue des Vosges" constitue une limite politique et symbolique, à la fois réelle et fantasmée.

- Qui est Bureau d’études, Collectif d’artistes ?
Jeudi 24 novembre à 18 h 30, Ecole d’art Gérard Jacot Belfort
Le groupe d’artistes Bureau d’études développe un travail collectif croisant art, théorie et recherche. Ce travail se traduit notamment par la réalisation de cartographies sur les réseaux et complexes de pouvoirs, rendant lisibles les liens entre les Etats, les groupes financiers, les think tanks, les entreprises… Ces cartographies sont diffusées dans des contextes artistiques, militants, universitaires. Ils fondent en 2006 avec Ewen Chardronnet le journal indépendant La Planète Laboratoire. Conscients des limites d’une approche exclusivement critique, ils travaillent depuis 2009 à la mise en place d’un "lieu d’expérimentation sociale" en milieu rural.

- Journée d'étude : Les cartes et la jeunesse
Mercredi 5 octobre de 9 h 15 à 16 h, Atelier CANOPE Besançon (5 rue des Fusillés)
A destination d'un public d'enseignants et d’archivistes et de bibliothécaires.
Programme complet de la journée.
Le programme est à l'image d'un sablier, en trois temps, il s'ouvre par des questionnements actuels, se resserre sur des analyses d'oeuvres (albums, romans, documentaires) puis s'élargit sur des pratiques pédagogiques.
Les questions principales : la géographie, et la jeunesse. Quelles disciplines, quelles investigations, quelles pratiques? Quelle place et pourquoi des cartes, lesquelles, dont des cartes anciennes, dans les albums, romans, BD, documentaires ? Le rôle de la géographie scientifique et imaginaire dans les romans et albums. Quelles représentations pour l'enfant, pour l'adulte ?


Education artistique et culturelle et patrimoine écrit

L’agence propose aux établissements scolaires (des primaires aux lycées professionnels) de découvrir et d’exploiter le patrimoine écrit, au cours de l’année scolaire. La richesse et la variété des collections comtoises ouvrent de nombreuses pistes pédagogiques, des recherches, des interprétations, des créations.

Education artistique et culturelle et patrimoine écrit.