Enquête d’Emmanuelle Le Brun, consultante agence "Population et Territoire"

Depuis de longues années, les Structures Régionales du Livre (SRL) ont développé des animations destinées à amener les jeunes à adopter la lecture personnelle. Au fil du temps, les services ont adapté leur offre pour gagner en efficacité. L'analyse des projets montre qu'aujourd'hui, chaque SRL est dotée d'outils pédagogiques affinés par l'expérience et par la proximité avec le public jeune et les médiateurs (enseignants, écrivains, traducteurs, artistes...).

En 2013 est née l'idée d'établir un bilan qualitatif de certaines de ces animations, afin de disposer d'un corpus d'analyses sur des expériences réussies. Ce corpus pourra être utile à l'ensemble des SRL, comme premier temps d'un travail de mise en commun de leurs pratiques. Il a de surcroît été considéré comme prémice d'une possible évaluation commune des animations, répondant ainsi à l'exigence d'amélioration continue des projets.

Trois projets ont été choisis, car représentatifs :
- Les Ateliers de la traduction, créés par la SRL ECLA en Aquitaine ;
- Le Prix littéraire des lycéens, créé par la SRL de la région PACA ;
- L'action de sensibilisation "Le Siècle de Gutenberg", imaginée par la SRL ACCOLAD en Franche-Comté.

Faire découvrir et mieux connaître le patrimoine écrit à de nouveaux publics en créant des passerelles entre les différentes structures culturelles et les établissements scolaires est l’un des enjeux constants de l’ACCOLAD Franche-Comté. Des ateliers pratiques sont ainsi mis en oeuvre et créent des collaborations valorisantes entre les établissements, l’équipe enseignante et les structures culturelles. Ces actions permettent de toucher des élèves "éloignés" de la lecture, de l’écriture et de la documentation.

Dans le cadre de la manifestation annuelle "Voyages en automne" liée au patrimoine écrit, l’ACCOLAD propose des programmes à des classes de collèges et de lycées (toutes filières). À titre d’exemples : l’expérience menée avec une classe de bac pro couture a suscité la création de textes, d’un abécédaire, de chapeaux, de visites de fonds anciens et de musées. Dans le cadre de la manifestation "Le siècle de Gutenberg", une classe de 4e a par ailleurs poursuivit une étude d’incunable et créée, à partir des Chroniques de Nuremberg de 1493, des jeux théâtraux, un livret de photographies et de textes.

Élèves, enseignants et médiateurs notent tous le caractère obligatoire des projets. À partir du moment où l'enseignant décide d'y inscrire sa classe, les élèves doivent suivre. Une fois ce constat posé, peu s'en émeuvent. Les collégiens de Besançon expliquaient leurs réticences initiales par le fait que leur avis n'avait pas été sollicité, mais reconnaissaient sans transition que chacun avait apprécié un projet enrichissant pour leur année scolaire.
Cependant, une enseignante se posait la question de ne s'adresser qu'à des volontaires afin d'avoir des élèves plus impliqués.
Les jeunes ont tous dit qu'ils avaient apprécié les temps festifs de restitution, hors de l'établissement, occasions de rencontrer d'autres élèves. Les enseignants ont souligné que ces temps favorisaient en amont l'investissement des élèves dans le projet.
On peut ajouter que cela correspond tout à fait à l'âge adolescent, lorsqu'on se focalise sur les rencontres entre pairs.
Évaluer, c'est mesurer les résultats d'actions. La mesure du changement se fait par rapport à un état initial connu ; il faut connaître l'avant et l'après pour mesurer l'évolution.
Une évaluation ajoute du travail supplémentaire, pour l'évalué, comme pour l'évaluateur. Il faut donc essayer d'aller à l'essentiel, grâce à un choix d'indicateurs pertinents.

L'expérience menée ici montre que les enseignants connaissent l'intérêt du bilan mais considèrent qu'ils n'ont pas de temps pour ça. En revanche, une fois l'entretien lancé, ils ont beaucoup de choses à dire, aussi des entretiens individuels avec eux peuvent être très enrichissants (sur le choix du groupe auquel faire vivre le projet, sur le rythme...). Des entretiens groupés entre enseignants de plusieurs établissements sur la même académie seraient fructueux et pourraient, dans un second temps, lancer des synergies. À noter que les enseignants incluent leur analyse du projet dans une vision large de l'enseignement, si bien que la discussion doit être souvent recadrée.
Les médiateurs ont répondu très favorablement à une demande d'entretien et ils sont aisés à atteindre d'une année sur l'autre. Cependant, leur retour d'expérience sur les projets concerne davantage leur métier que les progrès des élèves.
L'éducation artistique et culturelle est indispensable à la démocratisation culturelle et à l'égalité des chances. Le parcours d’éducation artistique et culturel accompli par chaque élève se construit de l’école primaire au lycée, dans la complémentarité des temps scolaire et périscolaire d’une part, des enseignements et des actions éducatives d’autre part. L'éducation artistique et culturelle à l'école répond à trois objectifs :
- Permettre à tous les élèves de se constituer une culture personnelle riche et cohérente tout au long de leur parcours scolaire ;
- Développer et renforcer leur pratique artistique ;
- Permettre la rencontre des artistes et des œuvres, la fréquentation de lieux culturels.

Une enquête du ministère de la culture est en cours et sera prochainement disponible.

Cinq sites pour aller plus loin :

Le portail art et culture accompagne le développement de l'éducation artistique et culturelle. Destiné prioritairement aux enseignants, il les guide vers des informations et des ressources pour faire la classe et pour se former. Il est animé conjointement par les ministères chargés de l'éducation nationale et de la culture et de la communication.
www.education.arts.culture.fr

Mettre en place le parcours d'éducation artistique et culturelle de l'élève
http://eduscol.education.fr

Guide pour la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle
http://cache.media.eduscol.education.fr

État des lieux des dispositifs d’éducation artistique et culturelle
http://cache.media.education.gouv.fr

Observatoire des politiques culturelles
www.observatoire-culture.net