Reliure

Le site reliures BnF vient d'être mis en ligne. Son principal objectif est d'offrir, à partir des collections de la BnF, une sélection régulièrement élargie et mise à jour de reliures représentatives de l'histoire de cet artisanat en France. Le site, qui ambitionne de constituer une aide à l'identification et à la description de reliures, propose également des notices documentées sur les ateliers et les possesseurs associés aux reliures décrites, ainsi que des références bibliographiques et un glossaire.

Portail européen des archives

La nouvelle version du portail européen des archives réunit 120 000 inventaires issus de 89 services d'archives de 18 pays. A ce jour, les recherches portent sur 27 824 175 unités de description, liées à plus de 57 800 000 images numérisées, provenant de 130 institutions.
En donnant accès aux documents d'archives de toute l'Europe, le portail européen des archives permet de détecter des points communs, tout en reflétant la diversité des évolutions nationales et régionales. En plus d'une recherche simple, le portail européen des archives propose une recherche avancée ainsi qu'une navigation au sein des inventaires d'archives.
Plusieurs types de recherches sont possibles : par pays, institution, par date ou par navigation dans le site.

BiblioPat et les fonds patrimoniaux

L’association BiblioPat vient d’ouvrir un site Internet. Il s'agit de développer sous une autre forme l'aventure de la liste BiblioPat qui repose sur l'idée d'une communauté professionnelle solidaire, partageant de façon informelle questions, découvertes, doutes, veille, retours d'expérience et enthousiasmes.   
Les Journées BiblioPat auront lieu les 14 et 15 novembre à la BULAC à Paris : Pratiques personnelles, mémoire professionnelle : de la maîtrise à la transmission. L'inscription est gratuite et obligatoire. Le sujet, portant sur les archives et les bibliothèques  est suscité notamment par un contexte de départs massifs en retraite, comment assurer la continuité des connaissances nécessaires à la gestion et la valorisation d’un fonds ancien ?
La maîtrise parfois impressionnante que certains collègues présentent de l'histoire des collections, de l'histoire du catalogue ou de la cotation des fonds repose en général sur des années d'expérience. Cette maîtrise peut-elle être transmissible ? L'accumulation de connaissances que l'on admire chez certains provient à la fois de lectures, de pratiques, d'observations, d'échanges avec d'autres collègues ou avec des lecteurs, et parfois de recherches personnelles. Peut-elle être exprimée, consignée, formalisée, ou est-elle trop subjective, trop liée à une culture et à une personnalité individuelle ?